Accueil
France
Monde
Millésimes
Garde
Astuces
Fonds d'écran
Postface

Les vins de Hongrie

Accueil | Monde | Hongrie

Le plus souvent éclipsé par la célébrité des Tokaj, le reste du vignoble hongrois a bien du mal à se faire connaître et reconnaître, malgré d'évidente qualité et un potentiel d'amélioration encore important, notamment en raison des structures délabrées et de certaines pratiques vinicoles indignes issues de la période communiste.

Vu sur la Villany, domaine Vylyan

La transdanubie du sud, près des frontières slovène et croate, abrite notamment le vignoble de Villány. Cette région présente le meilleur potentiel pour fabriquer de grands vins de garde. Les vins de Villány sont, avec les Tokay, les plus beaux représentants des vins hongrois. Cette région très vallonnée est historiquement réputée pour ses vins rouges corsés à base de Kékfrankos et de Kadarka, cultivés sur des sols profonds de loess et d'argile. On y trouve aussi de plus en plus de vins élaborés avec des cépages français (cabernet franc, cabernet sauvignon, merlot, pinot noir). Ces derniers constituent les vins de garde les plus intéressants de la région. Ils sont parfois très extraits et présentent beaucoup de tanins. Même si la composition des cépages est proche de celle utilisée à Bordeaux, la comparaison doit s'arrêter là tant le style, le sol et le climat sont différents. Seules les cuvées haut de gamme possèdent les qualités nécessaires pour une conservation prolongée. Parmi les vignerons capables de produire ces cuvées de grande garde, nous pouvons citer :

Jozsef Bock, cuvee Bock Royal Cuvée

- Domaine Attila Gere (notamment sa cuvée Kopar et les différentes cuvées "Selection")

- Domaine Vylyan (en particulier son pinot noir)

- Domaine Jozsef Bock (Bock Cuvée et Bock Royal Cuvée)

Un peu plus au nord, la région de Szekszárd produit les vins rouges les plus veloutés de Hongrie. Szekszárd, ville internationale de raisins et de vins depuis 1987, jouit d’un microclimat méditerranéen. Les vignes y prospèrent dans un paysage vallonné, à une altitude de 100 à 250 m, sur un sol calcaire recouvert de lœss. Ici, l'été est torride, l'hiver plutôt doux; le gel est rare. Les vins rouges de Szekszárd sont caractérisés par leur structure et leur fruité et l'on pourra conserver les meilleurs d'entre eux pendant une dizaine d'année pour les apprécier pleinement. Signalons les domaines suivants :

- Domaine Szabó Heinmann (cuvée Cervus)

- Domaine Ferenc Takler (Kadarka si typique, cuvée Takler).

- Domaine Vesztergombi

La région de Sopron, véritable enclave dans le territoire autrichien, produit des vins rouges intenses à base de Kékfrankos (Soproni Kékfrankos). Un classique du genre est celui produit par le vigneron autrichien Weniger. Sopron est aussi reconnue pour ses vins blancs épicés à base de Veltliner sur des sols gravelo-sableux. Le domaine Hilltop Neszmely y produit des vins blancs de qualité (probablement le meilleur Sauvignon hongrois) qui pourront se goûter avec curiosité après dix à quinze ans de garde.

Une cave dans la region d'Eger

La région d'Eger se situe au nord-est de la Hongrie. Elle est surtout connue pour la production du plus célèbre vin rouge hongrois, l'Egri Bikavér ou "sang de taureau d'Eger". Ce nom fut donné au vin au XVIème à la suite de la légendaire résistance des hongrois (grâce notamment à ce vin local) face à l'envahisseur ottoman. Bien évidemment, ce vin ne comporte pas de sang de taureau mais au moins un assemblage de trois des cépages les plus représentatifs de cette région, à savoir le Kadarka, le Kékfrankos, le Merlot, le Cabernet Sauvignon, le Kékoporto, le Cabernet Franc, le Blauberger ou le Pinot Noir, le Kadarka (plus qualitatif) ou le Kékfrankos devant obligatoirement composé au moins 40% de l'assemblage. L'utilisation de Zweigelt et de Syrah a été également autorisé. Notons que la région de Szekszárd produit aussi des Bikavér.

Le Bikavér est un vin à la robe rubis, très caractéristique de son pays en raison de l'utilisation importante de cépages autochtones. Il est très structuré et tanique. C'est un parfait vin de garde, pour peu que l'on soit sélectif sur son origine. Enfin, précisons qu'à l'instar des Tokay, les Bikavér dignes de ce nom sont réapparus au début des années 90 sous la poussée qualitative de quelques vignerons passionnés. Parmi ces derniers, nous pouvons citer :

Egri Bikaver du domaine Thummerer

- Domaine Gál Tibor

- Domaine Vilmos Thummerer

Enfin, citons deux curiosités du vignoble hongrois qui ont un rapport intéressant avec la garde. Tout d'abord le domaine Pince Bozoky, situé sur les sols balsatiques de la région de Mór et qui cultive l'Ezerjó , un très vieux cépage quasiment disparu. Si les vins issus d'Ezerjó ne sont pas à proprement parler de grands vins, leur caractère oxydatif marqué leur confère un énorme potentiel de garde, notamment dans ses versions aszú. Ensuite le domaine Szölöbirtok Scheller qui exploite les sols volcaniques de la région de Balatonmellék pour en tirer des vins remarquables, sans trop d'acidité, souvent issus de raisins surmuris ou botrytisés.

Le vignoble hongrois, très divers, est en pleine mutation et possède, sous réserve d'être très sélectif, quelques domaines de qualité qui produisent notamment de beaux vins de garde, originaux et forcément intrigants. Sous l'impulsion d'investisseurs privés étrangers et des aides nationales ou européennes, la restructuration en cours devrait confirmer la place de la Hongrie parmi les grands pays producteurs de vins, et en particulier démontrer son savoir-faire dans l'art difficile d'élaborer des cuvées haut de gamme au potentiel de garde comparable aux autres grands vins internationaux.

Contact - Copyright - Coquelicots - Histoires de vins